L'Association d'Éducation des Canadiens-Français du Manitoba

Identity area

Type of entity

Corporate body

Authorized form of name

L'Association d'Éducation des Canadiens-Français du Manitoba

Parallel form(s) of name

Standardized form(s) of name according to other rules

Other form(s) of name

Identifiers for corporate bodies

Description area

Dates of existence

History

Le 10 mars 1916, suite à l'enquête Newcombe, le gouvernement T.C. Norris adopta la loi Thornton qui abolissait le système d'écoles bilingues et donc l'enseignement français. La même année pour contrecarrer les effets de cette loi, des Franco-manitobains désireux de ne pas voir disparaître la langue française et d'assurer l'enseignement en français dans les écoles, fondaient l'Association d'éducation des Canadiens-français du Manitoba (A.E.C.F.M.) qui a joué le rôle de ministère de l'Instruction publique pour l'éducation française. L'assemblée constituante fut présidée par Fortunat Lachance. Se donnant comme mandat au départ de conserver les traditions nationales, les moeurs et coutumes particulières et d'assurer la survivance de la nature catholique et française des Canadiens français du Manitoba, l'A.E.C.F.M. a vu à l'établissement et à la gestion des programmes d'enseignement du français, a agi comme bureau de placement, a organisé des concours de français, a fondé la Ligue des Instituteurs Catholiques du Manitoba, a assuré des cours spéciaux de pédagogie, s'est chargée de rémunérer les visiteurs d'écoles, a offert des bourses aux élèves méritants, a octroyé des prêts d'honneur aux candidats à l'école normale, a organisé le Festival de la bonne chanson et le concours annuel de diction. Organisée sur le plan local en cercles paroissiaux, ces derniers regroupaient les membres d'une paroisse qui étaient sous la juridiction d'un comité sur lequel était représenté chaque arrondissement scolaire de la paroisse. Chaque deux ans, les délégués des cercles paroissiaux et les membres du clergé responsables de milieux catholiques se réunissaient en congrès. Au congrès, les rapports étaient déposés, les questions au sujet de la constitution de l'association y étaient traitées, les membres de l'exécutif y étaient élus. L'exécutif avait la charge d'administrer l'association. En revanche, dès 1916, l'A.E.C.F.M. s'aliènait la population métisse en n'appuyant pas le cas Dumas. En 1922, l'A.E.C.F.M. créait un nouveau programme de français et l'année suivante embauchait des visiteurs d'écoles afin de faire la promotion du programme, de voir à son implantation et d'évaluer le progrès des élèves. En 1923, le concours de français était aussi mis sur pied et des cours spéciaux de pédagogie en français étaient offerts. En 1924, la Ligue des institutrices de l'Ouest était créée. En 1966 le gouvernement manitobain de Roblin adoptait le projet de loi 59 qui permettait 50% du temps en classe à l'enseignement en français dans les écoles. Cette étape franchie, les revendications des Franco-manitobains prenaient plus d'ampleur et s'étendaient à d'autres secteurs que la promotion de l'éducation française. L'AECFM ne pouvait plus servir d'organisme susceptible de répondre à cette nouvelle réalité. C'était donc en 1968 que la Société franco-manitobaine prenait la relève. Les présidents ont été : le juge James-Émile-Pierre Prendergast 1916-1918 le juge Louis-Arthur Prud'homme 1918 Noël Bernier 1919-1921 Hormidas Béliveau 1922-1924 Henri Lacerte 1924-1936 Joseph Aldéric Marion 1936-1946 le juge Louis-Philippe Roy 1946-1950 Paul-Émile Laflèche 1950-1956 Auguste Dansereau 1956-1957 le juge Alfred Monnin 1957-1958 Hervé Sala 1958-1959 Léo Rémillard 1959-1963 Auguste Dansereau 1963-1964 Raymond Bernier 1964-1965 le juge Louis Deniset Bernier 1965-1966 Maurice Gauthier 1966-1968

Places

Legal status

Functions, occupations and activities

Mandates/sources of authority

Internal structures/genealogy

General context

Relationships area

Access points area

Subject access points

Place access points

Occupations

Control area

Authority record identifier

Institution identifier

Rules and/or conventions used

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

Language(s)

Script(s)

Sources

Maintenance notes

  • Clipboard

  • Export

  • EAC

Related subjects

Related places