Showing 244 results

archival descriptions
Only top-level descriptions La Société historique de Saint-Boniface Fonds
Print preview View:

Anaïs Picton

  • CA ASHSB 0059
  • Fonds
  • [195-?]

Le fonds contient des photocopies d'un manuscrit intitulé SHORT HISTORICAL SKETCH OF THE SAINT-DANIEL MISSION FORMERLY KNOWN AS ILETS-DE-BOIS. L'auteur s'est basé sur des conférences données à la radio par l'abbé Jean-Marie Gagné, curé de Haywood, ainsi que sur un numéro spécial du Northwest Review et quelques histoires racontées par des vieux Métis de la région.

Picton, Anaïs, mariée en 1927

Pierre Gaultier de La Vérendrye

  • CA ASHSB 0392
  • Fonds
  • 1735

Ce fonds contient une lettre signée par Pierre Gaultier de La Vérendrye adressée à L. Hamelin et datée du 23 février 1735. La lettre contient une reproduction manuscrite d'une lettre du général de Beauharnois datée du 30 mai 1734 et reçue par La Vérendrye selon laquelle 'les intéressés du poste, qui avaient commencé en 1731 pour trois ans, pourraient continuer un an encore et que leur temps serait alors fini' (Champagne 1968, p.164-165) . La Vérendrye, par l'entremise de cette lettre, fait part de sa réaction face à l'ultimatum qu'il a reçu concernant ses explorations dans l'ouest.

Gaultier de La Vérendrye, Pierre; 1685-1749

Jacques Briand et Jeanne Champion

  • CA ASHSB 0172
  • Fonds
  • 1779-1780

Ce fonds contient un acte notarié rédigé en 1779 et corrigé en 1780 dans la région de Châteauneuf en France. Cet acte divise les biens reçus en héritage par Jeanne Champion, veuve de Jacques Briand.

Briand, Jacques et Champion, Jeanne

Corporation archiépiscopale catholique romaine de Saint-Boniface

  • CA ASHSB 0075
  • Fonds
  • 1818 au présent, predominant 1860 au présent

Les archives de la Corporation archiépiscopale catholique romaine de Saint-Boniface documentent l'établissement de la première mission dans le Nord-Ouest et le développement subséquent de l'Église catholique dans l'Ouest canadien jusqu'au début du XXe siècle. Par la suite, les archives documentent plutôt le développement de l'archidiocèse de Saint-Boniface. Les documents pré 1860 comprennent surtout des copies de lettres et de rapports ayant trait à l'établissement de la colonie de la Rivière-Rouge, à l'histoire de la population métisse et au développement des missions catholiques auprès des Premières Nations dans l'Ouest. Pour la période Provencher, on y trouve des copies de la correspondance de Norbert Provencher aux évêques de Québec et à d'autres destinataires dont Amable Dionne, marchand à Kamouraska; des copies de la correspondance de différents missionnaires et d'employés ou d'actionnaires de la Compagnie de la Baie d'Hudson; des copies de lettres de Georges-Antoine Belcourt et de Sévère-Joseph-Nicolas Dumoulin ainsi que des bulles diverses. La période de 1860 à 1915 comprend une abondante correspondance des missionnaires et des curés de paroisses et de laïcs. On y trouve aussi les rapports de mission. Sauf de rares exceptions, Alexandre Taché ne faisait pas de copies de ses lettres. Sont particulièrement documentées les questions de l'entrée du Manitoba dans la Confédération canadienne, l'affaire Riel, les écoles et la colonisation. Pour la période Taché, la correspondance reçue comprend des lettres de Louis Riel, des membres du clergé de Saint-Boniface et d'ailleurs, des évêques de Québec et des membres des Oblats de Marie-Immaculée. Des recensements et divers renseignements statistiques ainsi que des rapports documentent certaines paroisses du diocèse de Saint-Boniface. On y trouve des renseignements au sujet des relations entre Mgr Vital Grandin et le département des affaires indiennes, sur les évènements de 1870 et l'entrée du Manitoba dans la Confédération canadienne, sur le soulèvement de Batoche (1885), sur les écoles françaises et catholiques du Manitoba. Les activités financières et l'administration des biens fonciers du diocèse sont documentés par des états de comptes, des factures de différentes personnes et compagnies, des actes de ventes, de la correspondance et des rapports. La sous-série des actes notariés est constituée à partir des années 1871. Sont aussi documentés les institutions qui relèvent ou transigent avec le diocèse dont le Collège de Saint-Boniface, les Soeurs de la Charité de Montréal, les Oblats de Marie-Immaculée. En 1896, la correspondance devient plus considérable dans la mesure où Adélard Langevin inaugure le système des doubles de lettres envoyées et que le nombre de paroisses du diocèse augmente. Le fonds comprend aussi certains documents de la procure : factures, commandes, documents notariés de vente, des testaments. Pour la période Adélard Langevin, on y trouve la correspondance reçue par Langevin, et à partir de novembre 1895, les livres aux lettres documentent la correspondance envoyée. L'administration des paroisses y est documentée. En plus de la correspondance reçue de nombreuses personnes, on y trouve la correspondance aux évêques du Canada, aux membres du clergé, à différentes communautés religieuses, aux Congrégations du Vatican et à différents représentants de gouvernements. Plusierus associations pieuses y sont documentées. On y trouve aussi de la documentation au sujet des Ruthènes, des Polonais, des écoles amérindiennes, du Collège de Saint-Boniface, du Petit Séminaire et au sujet de la question des écoles. Des spicilèges documentent les sujets particulièrement brûlant comme la question des écoles. Les activités financières sont documentées par des rapports comptables, des reçus et des dossiers particuliers dont ceux de la commune de Saint-Boniface. Le fonds contient aussi un enregistrement audio-visuel de l'ordination de Mgr Raymond Roussin.

Corporation archiépiscopale catholique romaine de Saint-Boniface

Frank Larned Hunt

  • CA ASHSB 0621
  • Fonds
  • 1869

Ce fonds contient une lettre de Louis Riel envoyée à John Bruce, Saint-Boniface. Suite à la nouvelle, annoncée dans Le Nouveau Monde du 2 octobre 1869, que [William] McDougall part pour la colonie de la Rivière-Rouge, Louis Riel invite John Bruce à une réunion chez Baptiste Amable le 20 octobre 1869. L'enveloppe qui accompagne la lettre contient une inscription écrite par Frank Larned Hunt: "Within is a letter from Riel to John Bruce -- it may in the future be not amiss in the Records of some future Historical Society of Manitoba -- F.L. Hunt"

Hunt, Frank Larned

Major Henri Masson

  • CA ASHSB 0592
  • Fonds
  • 1858 - 1872

Ce fonds comprend cinq lettres de Louis Riel envoyée à madame Sophie Masson (née Raymond), et deux lettres à son fils Louis-Rodrigue (Rodrick) Masson au cours des années1858 à 1872 en plus d'un compte rendu. Les lettres à Sophie témoignent de la reconnaissance que Louis Riel lui portait grâce à son appui financier qui lui permettait de poursuivre des études au Collège de Montréal. Louis Riel lui fait aussi part de la peine qu'il éprouve au décès de son père. Aussi Louis Riel fait connaître aux Masson les événements de 1869 à 1872 en leur envoyant un compte rendu de la convention. On y trouve aussi une copie d'une lettre envoyée à Archibald le 7 octobre 1871 par Louis Riel, Ambroise Lépine et Parenteau. Cette copie est autographiée par Louis Riel et comprend à l'endos la réponse d'Archibald résumée et suivie d'une note adressée à monsieur Delorme. Un brouillon de cette lettre à A. G. Archibald est aux Archives du Manitoba, PAM, MG 3 D1, 114, et publié dans «Les écrits complets de Louis Riel», 1-103. Par ces documents, nous prenons connaissance de cet important réseau du Québec auxquel Louis Riel avait accès grâce à la famille Masson.

Masson, Henri, Major

Georges-Antoine Belcourt

  • CA ASHSB 0324
  • Fonds
  • [1834 à 1874] originaux et [195-] copies

Le fonds comprend des copies de lettres de Georges-Antoine Belcourt et le manuscrit de son dictionnaire de la langue des Sauteux (Ojibwa ou Anishinabe) de près de milles pages. Le dictionnaire comprend une préface, des conventions alphabétiques et de prononciation, une liste d'abréviations suivies des entrées pour chaque mot. Le dictionnaire ne contient que la partie français-sauteux. Pour cette raison, Belcourt donne tous les détails aux mots sauteux qui auraient servi dans la partie sauteux-français. Dans sa préface, Belcourt expliquait comment il importait de donner pour les mots sauteux, le mot radical, la racine, la particule compositive et l'étymologie complète des mots avec des exemples à l'appui. Ceci explique le détail compris dans chacune des entrées. Ce dictionnaire est unique en son genre. Les lettres sont des copies de lettres conservées aux archives de l'archevêché de Montréal, étant surtout des lettres de Belcourt à Mgr Ignace Bourget et des copies de lettres conservées aux archives de l'archevêché de Québec, étant surtout des lettres de Belcourt à Charles-Félix Cazeau ou à Mgr Joseph Signay. Les copies de lettres sont soit des photocopies, des transcriptions ou des copies dactylographiées à partir des transcriptions. Elles documentent l'activité missionnaire de Belcourt et donnent de nombreux renseignements sur la vie et la culture des Sauteux (Ojibwa ou Anishinabe), des Métis et des habitants de la Rivière-Rouge.

Belcourt, Georges-Antoine, 1803-1874

Henry Fisher et George d'Eschambault

  • CA ASHSB 0384
  • Fonds
  • 1820-c1880

Ce fonds contient de la correspondance et des documents financiers et légaux. Une importante partie de ce fonds est composée de documents portant sur la succession de Georges d'Eschambault et de Henry Fisher. Même s'il s'agit en grande partie de documents à nature financière, on y retrouve néanmoins des renseignements sur la vie quotidienne de ces deux facteurs de la Compagnie de la Baie d'Hudson, chefs de familles métisses.

Fisher, Henry (1801-1871) et d'Eschambault, George (1803-1869)

André-Augustin Forget

  • CA ASHSB 0385
  • Fonds
  • 1853 à 1881

Ce fonds contient un peu plus de 2 000 pages de correspondance manuscrite ainsi qu'une nécrologie parue dans le Métis en 1881. On y trouve aussi une courte biographie de Forget composée par Robert Painchaud. Cependant, le fonds contient surtout de la correspondance de la part des amis de Forget venant surtout du Collège de Montréal ou de la maison-mère des Soeurs Grises de Montréal. Dans sa correspondance, Forget décrit ses voyages ainsi que ses déboires causés par sa maladie et son désir intense de joindre les rangs des religieux. Cette correspondance nous permet aussi de retracer une partie de l'histoire du Collège de Saint-Boniface et de l'Université du Manitoba. En outre, on y trouve une bonne quantité d'information portant sur les activités du Collège de Montréal et des zouaves pontificaux.

Forget, André-Augustin, 1835-1881

Results 1 to 10 of 244