Forest, Georges (1924-1990)

Identity area

Type of entity

Person

Authorized form of name

Forest, Georges (1924-1990)

Parallel form(s) of name

Standardized form(s) of name according to other rules

Other form(s) of name

Identifiers for corporate bodies

Description area

Dates of existence

History

L'activiste franco-manitobain et métis, Georges Forest, est né à La Salle au Manitoba le 14 mai 1924. Sa formation élémentaire s'est faite à l'école Barkham de La Salle puis à l'école secondaire pour garçons de Saint-Norbert au Manitoba. Il a ensuite suivi un entraînement militaire à Winnipeg entre 1942 et 1945 devenant ainsi navigateur au sein de l'armée canadienne durant la Seconde Guerre mondiale. Son service militaire terminé, il entre, en 1945, en pré-médecine à l'Université du Manitoba pour ensuite s'inscrire à l'École Normale de Winnipeg en 1946. Entre 1947 et 1949, il enseigne au Junior High de West Kildonan à Winnipeg. En 1949, il devient directeur et propriétaire des Assurances Forest et suit une formation au "Travelers Insurance Co." à Hartford, Connecticut, États-Unis. En 1953, il épouse Anita L'Heureux avec qui il aura sept enfants: Claude, Lise, Nicole, Jacques, Pierre, Marjolaine et Jean-Luc. En plus de sa carrière dans le monde des assurances, Georges Forest a été membre d'un très grand nombre d'organismes au coeur desquels il a souvent milité en faveur des droits des francophones et des catholiques. Entre 1958 et 1979, il a été président des organismes suivants: la Manitoba Autopac Agents Association, de la Caisse populaire du Précieux-Sang, la Chambre de Commerce de Saint-Boniface, le Club Communautaire Champlain, le Club Richelieu de Saint-Boniface et la Société de Placement Canadienne-française. Très engagé dans le mouvement coopératif, il a été directeur et membre de divers mouvements de coopération. Il s'implique aussi au sein de la Paroisse du Précieux-Sang et des Chevaliers de Colomb. Il participe à la fondation de la Maison d'accueil Saint-François-d'Assise pour les alcooliques en transition et participe à l'achat du Monastère Précieux-Sang qui est par la suite transformé en foyer pour personnes âgées. L'éducation française est aussi très importante pour Georges Forest et il travaille comme président des associations provinciales et locales françaises de comités de parents et d'écoles françaises, il est membre du conseil de l'Association d'Éducation des Canadiens-français du Manitoba et vice-président de la Société d'Éducation française hors Québec. Il travaille activement pour le Crédit social au Manitoba, se porte candidat à la Mairie de la Ville de Saint-Boniface et s'oppose farouchement au fusionnement de Saint-Boniface au Winnipeg Métropolitain au cours des années 1960-1970. Il est membre fondateur de la troupe de danse folklorique les Gais manitobains (qui deviendra plus tard l'Ensemble folklorique de la Rivière-Rouge) et devient le premier Voyageur officiel du Festival du Voyageur à la fondation duquel il a beaucoup travaillé. Mais c'est en 1975 qu'il entame la bataille pour laquelle il sera le plus reconnu. Il conteste devant les tribunaux une contravention unilingue anglaise, mettant ainsi en question la loi de 1890 qui avait fait du Manitoba une province unilingue anglaise. Sa victoire à la Cour Suprême en 1979 déclare la loi de 1890 anticonstitutionelle. Ainsi, toutes les lois rédigées en anglais seulement sont jugées invalides ultra vires. Aussi, grâce aux jugements rendus sur les affaires Forest et Bilodeau, la communauté franco-manitobaine réussit à négocier avec les gouvernements afin d'obtenir plus de services en français dans certaines régions de la province. Georges Forest donne ainsi une voix aux minorités francophones du pays dans le débat national sur le bilinguisme et donne un souffle nouveau au militantisme franco-manitobain. Pour ce, certains le surnomme le "Louis Riel des années 1980". Il meurt le 14 février 1990 lors d'une soirée au Festival du Voyageur.

Places

Legal status

Functions, occupations and activities

Mandates/sources of authority

Internal structures/genealogy

General context

Relationships area

Access points area

Occupations

Control area

Authority record identifier

Institution identifier

Rules and/or conventions used

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

Language(s)

Script(s)

Sources

Maintenance notes

  • Clipboard

  • Export

  • EAC