Fonds 0452 - Soeurs Grises du Manitoba

Title and statement of responsibility area

Title proper

Soeurs Grises du Manitoba

General material designation

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Fonds

Reference code

CA ASHSB 0452

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

  • 1843-2009 (Creation)
    Creator
    Soeurs Grises du Manitoba

Physical description area

Physical description

658,5 cm de documents iconographiques
1,5 cm de documents iconographiques : 18 photographies
0,3 cm de documents iconographiques (informatique) : 1 CD

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Biographical history

La congrégation des Soeurs de la Charité de l'Hôpital général de Montréal (Soeurs Grises) est fondée en 1737 par Marguerite d'Youville, Marie-Louise Thaumur de La Source, Catherine Cusson et Marie-Catherine Demers à Montréal. La vocation première de la nouvelle congrégation sont les soins aux pauvres et aux malades bien que les religieuses s'occupent aussi d'écoles, de jardins d'enfance et d'orphelinats. En 1843, Mgr Provencher invite les Soeurs Grises à venir établir une mission dans la colonie de la Rivière-Rouge et en avril 1844, quatre religieuses quittent Montréal en canot en direction de Saint-Boniface. Il s'agit de Soeur Marie-Louise Valade (supérieure), Soeur Eulalie Lagrave, Soeur Gertrude Coutlée (dite Saint-Joseph) et Soeur Hedwidge Lafrance. Dès leur arrivée en juin 1844, les religieuses prennent en main l'éducation des enfants catholiques de la colonie et s'occupent du soin des pauvres et des malades. En 1858, les Soeurs Grises fondent un orphelinat à Saint-Boniface ainsi qu'un couvent et une école à Saint-Norbert. Elles ouvrent aussi l'Académie Sainte-Marie en 1869 à Winnipeg. En 1871, elles fondent le premier hôpital de l'Ouest canadien à Saint-Boniface, soit l'Hôpital général Saint-Boniface. La communauté religieuse s'agrandit lentement et finit par s'étendre un peu partout dans l'Ouest et dans le Nord canadien ainsi que dans le nord des États-Unis. Elles y ouvrent des hôpitaux, des foyers pour personnes âgées, quelques orphelinats et des crèches tout en poursuivant leurs tâches d'enseignement dans les paroisses et dans plusieurs écoles résidentielles. En 1931, les Soeurs Grises ouvrent un sanatorium à Saint-Vital qui, en 1974, devient le Centre Saint-Amant qui se voue aux enfants qui souffrent d'un handicap. À partir des années 1960 le nombre de religieuses décline et, en 1969, les Soeurs Grises doivent déléguer la direction de l'Hôpital général Saint-Boniface à une corporation composée pour une moitié de religieuses, et pour l'autre moitié de professionnels laïcs. Elles doivent aussi graduellement se retirer du monde de l'éducation. Il n'empêche que les Soeurs Grises ouvrent le Centre hospitalier Taché en 1973, puis le Foyer Saint-Boniface (devenu Foyer Valade) en 1988. Dans les années 1980, l'Hôpital général Saint-Boniface développe un programme de recherche en maladies cardiaques qui en fait un des chef de file dans ce domaine au niveau international. En 2001, face au manque criant de religieuses, les provinces religieuses de Saint-Boniface et de Saint-Albert sont réunies officiellement en une seule province dirigée par une supérieur provinciale. En 2002, on annonce que la maison provinciale de Saint-Boniface sera transformée en résidence pour laïcs et religieuses en perte d'autonomie et les oeuvres des Soeurs Grises sont désormais gérées par une corporation laïque.

Custodial history

Ces documents ont été donnés à la Société historique de Saint-Boniface en 2002 et 2003 alors que les religieuses se préparaient à déménager leurs archives à la maison-mère à Montréal. Il s'agit principalement de copies doubles de documents d'archives, d'imprimés ou de documents qui n'entrent pas dans le mandat d'acquisition des Archives des Soeurs Grises. Parmi les documents qui se trouvent dans ce fonds, on trouve aussi le fonds Mary Jordan. Un certain nombre de photographies ont été numérisées et traitées en 2004 dans le cadre du projet de site Web de la Société historique de Saint-Boniface intitulé "Au pays de Riel" pour un module portant sur l'Hôpital général Saint-Boniface. En 2010, les Soeurs Grises donnent une nouvelle série de documents au Centre du patrimoine. Ces documents, y inclu les copies de chroniques, avaient été entreposés dans une salle dans l'ancienne école d'infirmières à l'Hôpital de Saint-Boniface.

Scope and content

Ce fonds contient des documents qui se trouvaient en double dans les archives des Soeurs Grises ou qui n'entraient pas dans leur mandat d'acquisition. On y retrouve des photographies des diverses missions, corporations et fondations des Soeurs Grises comme l'Hôpital général Saint-Boniface. Ce fonds comprend aussi des périodiques publiés par les Soeurs Grises: "Au fil de notre histoire", 1968 à 2008; "The Chain of Events", 1968 à 2008; "Communications communautaires: Province St-Boniface", 1970 à 1975; "Echos de Saint-Boniface", 1976 à 1980; "Dans le sillage de nos pionnières de la Rivière-Rouge", 1980 à 2000; "Echo:Western Province - Province de l'Ouest, 2002 à 2007; "Northern Lights", 1941 à 1972; et "Nouvelles de l'Ouest", 2002. De plus, on y trouve des annuaires du "School of nursing" de l'Hôpital général de Saint-Boniface. Ce fonds documente aussi les paroisses et les institutions de l'Ouest et du Nord où les Soeurs Grises ont oeuvré. Entre autres, il y a des chroniques de La Broquerie, Saint-François-Xavier, Fort Frances, Saint-Norbert, Sainte-Anne-des-Chênes, Letellier, Sainte-Rose-du-Lac, Berens River, Lebret (Saskatchewan), Régina (Saskatchewan), Esterhazy (Saskatchewan), Fort Totten (Dakota du Nord), Chesterfield Inlet (Territoire du Nord-Ouest), Kenora (Ontario), l'Hôpital Saint-Roch, l'Hôpital de Saint-Boniface, l'Hospice Taché, la Maison provinciale (Saint-Boniface) ainsi que de diverses résidences à Winnipeg. Ce fonds documente donc l'évolution de la congrégation des Soeurs Grises au Manitoba et leur implication dans le domaine de la santé, des services sociaux et de l'éducation dans l'Ouest canadien.

Notes area

Physical condition

Bon état en général.

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

Script of material

Location of originals

Maison-mère des Soeurs Grises de Montréal.

Availability of other formats

Restrictions on access

Ouvert. Ces documents sont disponibles sans restrictions.

Terms governing use, reproduction, and publication

L'autorisation du service des archives est requise pour toute reproduction.

Finding aids

Un inventaire à la pièce des photographies traitées et un répertoire des chroniques et des périodiques sont disponible dans la base de données InMagic.
Il existe des instruments de recherche à l'adresse suivante. http://archivesshsb.mb.ca/search.aspx

Les documents de ce fonds se trouvent dans:
Boîtes: 1721 à 1735, 1751 à 1761, 1847 à 1869
Disque compact: CD 202
Photographies: SHSB 9816 à SHSB 9833 et A-449

Associated materials

Related material: Fonds Corporation archiépiscopale catholique romaine de Saint-Boniface Fonds Oblats de Marie-Immaculée/Délégation du Manitoba

Associated material: Soeurs de la Charité de l'Hôpital général de Montréal

Related materials

Accruals

2003 07 06; 2003 09 05; 2003 12 06; 2004 04 01; 2004 04 08; 2010 06 10; 2010 10 02

Language of material note

Une partie des documents sont en anglais.

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Subject access points

Place access points

Name access points

Genre access points

Control area

Description record identifier

Institution identifier

Rules or conventions

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

Language of description

  • French

Script of description

Sources

Accession area

Related subjects

Related people and organizations

Related places

Related genres