Fonds 0033 - Paroisse Notre-Dame-de-Lourdes

Title and statement of responsibility area

Title proper

Paroisse Notre-Dame-de-Lourdes

General material designation

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Fonds

Reference code

CA ASHSB 0033

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

Physical description area

Physical description

52 cm de documents textuels
1053 photographies : négatifs sur verre : diapositives sur verre

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Administrative history

La mission de Notre-Dame-de-Lourdes fut fondée par un acte du 15 décembre 1883. Le territoire comprenait les townships 6 et 7 et les rangs 6, 7, 8 et 9 à l'ouest du méridien principal. Le 16 juin 1890, l'abbé Théobald Bitsche, ancien religieux du Précieux-Sang, curé de Saint-Léon, célèbrait la première messe de la jeune mission. Dom Paul Benoît, c.r.i.c, fit un voyage exploratoire en 1890 à Notre-Dame-de-Lourdes en vue d'y fonder une paroisse. En 1891, les Chanoines réguliers dont le père Agnèce Patel et les frères Placide Barthaut et Félix Bugnon, sous la direction de Dom Paul Benoît et un premier contingent de colons français et suisses s'installent définitivement à Notre-Dame-de-Lourdes y fondant un monastère. Le 15 août 1891, Mgr Taché signe l'acte d'érection de la paroisse. Des modifications aux limites de la paroisse ont été apportées en 1895 au moment de la fondation de la paroisse de Saint-Claude; en 1907 avec la fondation de la paroisse de Somerset et en 1921 avec la fondation de la paroisse de Saint-Lupicin. Dès 1891, une première église et un monastère ont été construits. Suite à l'incendie du 28 août 1891, une nouvelle église-monastère, la maison-omnibus, était construite. En 1893, une nouvelle maison-omnibus fut construite et celle de 1891 servit alors d'école. À l'arrivée des Chanoinesses régulières des Cinq-Plaies du Sauveur en 1895, la maison-omnibus de 1891 servait à la fois de couvent et d'école. Les trois premières religieuses étaient mère Honorine de la Croix (Adrienne Chanut), soeur Marie Octavie (Montet) et soeur Marie Joseph (Bontron). Le premier couvent fut construit en 1897. Le rez-de-chaussée de la maison-omnibus servit alors de classes pour les filles pensionnaires et l'étage de dortoir. Les Chanoines fondaient aussi une école des petits frères (1891 à 1910) et une école presbytérale (1892 à 1910). En 1898, on entreprit la construction d'une nouvelle église. Pour leur part, les Chanoinesses construisirent un deuxième couvent en 1905. Le premier couvent servit alors d'école et la maison omnibus de 1891 fut abandonnée. En 1909, la maison-omnibus de 1893 et le couvent de 1897 étaient la proie des flammes. La même année, une nouvelle école fut construite. Opposé à toute réforme, Dom Benoît fut destitué en 1910 et l'école de théologie fut fermée. En 1912, un presbytère fut construit. La population initiale de la paroisse était composée presque exclusivement de colons suisses, français et canadiens. En 1910, la paroisse comptait plus de 1200 habitants. Les Chanoinesses de la paroisse, choisissant de ne pas adoucir leur règle de vie, obtinrent un décret de séparation en 1913. Dès 1902, l'association des Enfants de Marie était fondée et continua jusqu'en 1940. L'Association des Dames de Sainte-Anne était fondée vers la même époque et dura jusqu'en 1965. Vers 1915, l'association des Zélatrices de l'apostolat de la prière fut fondée. En 1922, le Cercle Jeanne d'Arc était fondé et l'année suivante une bibliothèque paroissiale était mise sur pied. Vers 1924, l'association du Culte perpétuel de Saint-Joseph était créée. En 1927, le Conseil Langevin des Chevaliers de Colomb était fondé et les membres de Notre-Dame-de-Lourdes en faisait partie. La même année, une salle paroissiale était inaugurée. L'année suivante le cinéma faisait sont apparition avec la présentation de films du 'Bon cinéma paroissial' de Montréal. En 1929, la paroisse comptait presque 1500 habitants. Les Croisés de la communion exista de 1930 à 1937. En 1930, l'école de 1909 fut détruite par les flammes et une nouvelle école est construite. En 1931, le Cercle Jeanne-d'Arc se joignit à l'Association canadienne de la Jeunesse catholique. En janvier 1933, la Saint-Vincent-de-Paul fut fondée pour venir en aide aux pauvres de la paroisse. En 1937, deux mouvements de l'Action catholique, la Croisade eucharistique et la Jeunesse étudiante catholique furent lancée. L'année suivante la Jeunesse agricole catholique était lancée à son tour. En 1935 commençait les services religieux à la chapelle de Cardinal. Les Chanoinesses ajoutèrent à leur oeuvre d'éducation scolaire, l'éducation artistique et culturelle en offrant des cours de chant choral, d'exercices oratoires, de théâtre, de peinture, de travail sur bois, de couture, de tissage et de piano. Le Congrès eucharistique de 1939 pour la région de la Montagne eut lieu à Notre-Dame-de-Lourdes. Huit milles fidèles prirent part à la procession. En 1941, la Caisse populaire de Lourdes fut fondée et son bureau au début sont au presbytère. La population de la paroisse était alors de 1451 personnes. En 1848, les Chanoines quittaient définitivement la paroisse. L'année suivante un nouveau presbytère et une nouvelle salle paroissiale étaient construits. Entre les années 1940 et 1960 les mouvements d'Action catholique et plusieurs associations pieuses disparaissent. En 1950, les Chanoinesses acceptaient la direction du nouveau Foyer Notre-Dame dans l'ancien presbytère qu'elles avaient acheté. C'est aussi en 1950 que les Chanoinesses acceptaient de prendre la direction de l'hôpital de Lourdes. Elles abandonnaient cette gestion en 1958 et en 1968, elles remettaient la direction du foyer aux laïcs. En 1951, un cercle local des Filles d'Isabelle a été fondé. De 1951 à 1974, un souper paroissial avait lieu annuellement. En 1954, une grotte à la Vierge de Lourdes fut érigée suite au fait que les jeunes de la paroisse avait été épargnés lors de l'épidémie de poliomyélite (1946-1947). En 1963, après amputations en faveur de d'autres paroisses, Lourdes comptait 1090 paroissiens. En 1977, un conseil distinct des Chevaliers de Colomb a été formé à Lourdes. En 1982, suite à la démolition de l'église de 1898, une nouvelle église était construite. Les curés ont été : Dom Paul Benoît, c.r.i.c. 1891 à 1910 Dom Antoine Chalumeau, c.r.i.c. 1910 à 1932 Antoine Champagne, c.r.i.c. 1932 à 1948 Stanislas Gauvin 1948 à 1951 Marcel Dacquay 1951 à 1964 Pierre Gagné 1965 à 1967 Lucien Roy 1967 à 1975 Albert Fréchette 1975 à 1979 Joseph Choiselat 1979 à 1986 Claude Blanchette 1986 à 1988 Rodrigue Bouchard 1988 à Roland Lanoie ( à 2000) Administrateurs paroissiaux : Raymond Brémaud (2000 à )

Custodial history

Scope and content

Ce fonds documente l'association de la Jeunesse agricole catholique et les activités du cinéma à la salle paroissiale de Notre-Dame-de-Lourdes. On y trouve la correspondance des aumôniers (1938 à 1949), de certaines paroissiennes, des bulletins de la Jeunesse agricole catholique et des manuels. Les activités du cinéma sont documentées de 1950 à 1951. On y trouve des catalogues, de la correspondance et des documents comptables et financiers.

Notes area

Physical condition

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

Script of material

Location of originals

Availability of other formats

Restrictions on access

Ouvert. Ces documents sont disponibles sans restrictions.

Terms governing use, reproduction, and publication

L'autorisation du service des archives est requise pour toute publication.

Finding aids

Il n'existe aucun instrument de recherche pour ce fonds.

Les documents de ce fonds se trouvent dans:
Boîte: PA 042
Négatifs sur verre: V1 à V612; V614 à V702; V704 à V712; V714 à V792; V794; V796 à V888; V898 à V979; V985 à V1023; V1219 à V1224; V1228; V1231 et V1234 à V1272.

Associated materials

Related material: Voir aussi la Collection générale de la Société historique de Saint-Boniface : 1.1/34.163 à 1.1/34.170, qui comprend entre autre des copies des annales.

Related materials

Accruals

Un versement a été reçu dans les années 1970 (acquisition 83-10-33). L'acquisition comportait aussi des livres portant sur la spiritualité, l'histoire de l'église catholique et de manuels de la Jeunesse agricole catholique. On y trouve des cahiers de chant et de musique et des revues.

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Place access points

Name access points

Genre access points

Control area

Description record identifier

Institution identifier

Rules or conventions

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

Language of description

  • French

Script of description

Sources

Accession area

Related people and organizations

Related places

Related genres