Fonds 0003 - Louis Riel

Title and statement of responsibility area

Title proper

Louis Riel

General material designation

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Fonds

Reference code

CA ASHSB 0003

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

  • 1875 à 1980 (Creation)
    Creator
    Riel, Louis, 1844-1885

Physical description area

Physical description

62 cm de documents textuels
4 cm de documents iconographiques : 2 microfilms

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Biographical history

Né le 22 octobre 1844, à Saint-Boniface, de Louis Riel et Julie Lagimodière, Louis Riel, fils, entra, à l'âge de 10 ans à l'école des Frères des Écoles Chrétiennes. En 1858, Mgr Alexandre Taché l'envoya poursuivre ses études à Montréal, au Collège de Montréal. Réussissant très bien ses études, il se classa premier de classe. En 1864, la mort de son père eut sur lui un profond effet. En 1865, il quitta le Collège de Montréal tentant pour un certain temps de poursuivre ses études chez les Soeurs Grises. Il trouva un emploi à l'étude de Rodolphe LaFlamme. Tombé amoureux de Marie-Julie Guernon, il n'était pas accepté par la famille et s'achemina vers Chicago et Saint-Paul. Il arriva à Saint-Boniface le 26 juillet 1868. Lors de la négociation de la vente des Territoires du Nord-Ouest au Canada, Louis Riel pris une part active pour la défence des droits des Métis et milita en faveur de la participation démocratique de la population de la Rivière-Rouge à l'entrée dans la confédération. Le 11 octobre 1869, Louis Riel prit la tête du groupe de Métis qui mit fin aux activités d'une équipe d'arpenteurs qui empiétaient sur des lots de rivière. En novembre 1869, Louis Riel prit l'initiative de créer un gouvernement provisoire dont il devenait président en décembre. Au début de l'année 1870, une liste de droits fut dressée sur laquelle la population de la Rivière-Rouge put s'entendre. Trois délégués furent envoyés à Ottawa pour négocier le transfert des territoires au Canada. Le 12 mai 1870, le parlement canadien votait la loi sur le Manitoba rédigée d'après la liste des droits des Métis. Pendant ce temps l'exécution de Thomas Scott allait avoir des conséquences néfastes sur la carrière de Louis Riel qui dut s'exiler. Lors des menaces d'invasion des Féniens, Louis Riel donna son appui au lieutenant-gouverneur Archibald. Malgré cet appui, Louis Riel et Ambroise Lépine durent accepter la somme de1 000 $ et quitter le pays. Riel réussit ensuite à être élu par acclamation lors d'élection partielle dans le comté de Provencher en octobre 1873. En février 1874, lors d'élection générale, il est élu de nouveau mais fut expulsé de la Chambre des Communes en avril. Ré-élu en 1875, il n'a pas occupé son siège. Alexander Mackenzie lui accorda l'amnistie pour les troubles de 1869-70, à la condition qu'il ne revienne pas au Canada avant cinq ans. Suite à l'angoisse de l'exil, Louis Riel est interné dans un asile au Québec. À partir de 1879, on le retrouve au Montana où il se marie à Marguerite Monet dit Bellehumeur. Louis Riel s'intéressait à la politique américaine et devint citoyen américain. Le 4 juin 1884, des Métis du Nord-Ouest sont venus lui demander de se mettre à leur tête une fois de plus pour défendre leurs droits. Riel partit avec sa famille pour Batoche. Le 16 décembre 1884, après plusieurs réunions publiques, une pétition fut envoyée à Ottawa. On y demandait les titres aux terres déjà occupées par les colons, que les districts de Saskatchewan, d'Assiniboia et d'Alberta deviennent des provinces, que l'on passe des lois pour encourager les Amérindiens et les Métis nomades à s'établir, et que les Amérindiens soient mieux traités. Étant donné la lenteur des négociations et les difficultés qui sévissaient dans le Nord-Ouest, la tension se mit à monter. Le 19 mars, fête de St-Joseph, Riel et les Métis établissaient un gouvernement provisoire et prenaient possession de l'église comme quartier général. Malgré des efforts de négociation, le 26 mars 1885, la violence éclate au Lac-aux-Canards. Dix jours après la bataille, les troupes du général Middleton, comprenant 5 000 hommes, arrivèrent à Winnipeg et se rendent à Batoche. Après une résistance de 4 jours à l'Anse-aux-Poissons, le 12 mai, les Métis sont défaits. Le 6 juillet 1885, Riel fut accusé de haute trahison. Le procès commença le 20 juillet, avec Riel plaidant non-coupable. Riel fut condamné à la pendaison. Après quelques appels infructueux, il fut exécuté le 16 novembre 1885.

Name of creator

Biographical history

Custodial history

Le fonds a été créé par la Société historique de Saint-Boniface qui a au cours des années acquis des documents originaux de Louis Riel ou de membres de sa famille et elle a constitué des dossiers portant sur la vie de Louis Riel et des événements associés à sa vie.
Une partie importante du fonds, à savoir les documents (643 documents connus sous la désignation MG 3 D 1 1à 643) du fonds Louis Riel qui étaient en dépôt aux Archives provinciales du Manitoba a été remise à la Société historique de Saint-Boniface par l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba en 2001. Dès 1909, l’Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba s’était donné comme tâche «de prendre connaissance des nombreux documents que possédait la famille Riel. Ensuite ses membres se mirent à consulter les acteurs et les témoins des événements et à prendre leurs déclarations» et acquérir des documents originaux dont certains provenant de la famille Riel. Un Comité Historique fut créé et en 1927, Auguste-Henri de Trémaudan, à la demande du comité, se mettait à l’oeuvre d’écrire l'Histoire de la Nation Métisse dans l’Ouest canadien. Les Métis entreprenait ce projet en vue de contrecarrer «une avalanche de calomnies» et de briser «un silence attristé par le souvenir de leurs souffrances et de leurs sacrifices méconnus». En 1943, ces documents recueillis par l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba furent déposés aux Archives provinciales du Manitoba. Y étaient aussi compris des documents acquis par les Archives provinciales du Manitoba au cours des années dont certains documents obtenus de A.J.H. Dubuc en 1955 et des acquisitions de 1962, 1964, 1967 et 1968.
Voir aussi acquisitions 2007 09 06 et 2009 06 09.

Scope and content

Le fonds comprend des documents manuscrits originaux de Louis Riel et des transcriptions ou photocopies de documents écrits ou reçus par lui ou par d'autres membres de sa famille dont Sara Riel. Entre autres, on y trouve des copies de poèmes de Louis Riel et de son journal de prison. On y trouve de nombreux documents au sujet de la vie de Louis Riel, des événements de 1869-70 et de 1885 ainsi qu'au sujet de son procès. De plus le fonds comprend de nombreux documents écrits au sujet de Louis Riel ou inspirés par sa vie, dont des pièces de théâtre, des récits d'événements commémoratifs et des poèmes. On y trouve de nombreuses notes de Pierre Picton surtout au sujet de la généalogie de la famille Riel. Il a aussi fait des transcriptions de documents portant sur Louis Riel ou sa famille. On y trouve de la correspondance au sujet d'études et de recherches savantes portant sur Louis Riel et des copies de textes publiés. On y trouve aussi deux carnets de poèmes écrits par Louis Riel lors de son emprisonnement en 1885. Louis Riel avait passé ces carnets de six poèmes à son gardien de prison, Const. Robert Hobbs.
La partie Fonds Louis Riel (643 documents connus sous la désignation MG 3 D 1 1à 643; voir aussi microfilms #214 et #215) transférée des Archives provinciales du Manitoba à la SHSB comprend une grande quantité de lettres manuscrites originales de Louis Riel que la Société historique métisse avait acquises. Certains autres documents avaient été acquis par les Archives provinciales du Manitoba au cours des années dont certains obtenus de A.J.H. Dubuc. On y trouve plusieurs lettres de Sara Riel et aussi de la correspondance d’Albert Lacombe, Alexandre Taché, Antoine Gingras, Alexander Begg, Louis Schmidt, John Bruce, Pierre Delorme, Ambroise Lépine, Josette Lagimodière et bien d’autres. Le fonds comprend aussi de nombreux documents au sujet de la vie de Louis Riel, des événements de 1869-70 et de 1885 ainsi qu'au sujet de son procès. On y retrouve, entre autres, un carnet d'autographes ayant appartenu à Robert Lorne Richardson, journaliste du Daily Sun de Winnipeg en reportage au procès de Louis Riel. Ce dernier a collectionné les signatures de tous ceux présents, y compris Louis Riel, le père André o.m.i., Charles Fitzpatrick et d'autres.

Notes area

Physical condition

Plusieurs documents originaux de Louis Riel de la première acquisition sont en pauvre état. Les autres documents sont en bon état. Après le dépôt des documents MG3D1aux Archives provinciales du Manitoba (APM) par la Société historique métisse en 1943, un projet de traitement des documents a été réalisé par les APM de 1982 à 1983. 610 items de MG3D1 ont été nettoyés, déacidifiés, encapsulées et photographiés. Certains documents ont été réparés. Un microfilm de MG3D1 a été produit par les Archives provinciales du Manitoba.

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

Script of material

Location of originals

Availability of other formats

Un microfilm produit par les Archives provinciales du Manitoba (APM) de la partie du fonds qui avait été déposée aux APM par l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba est disponible.

Restrictions on access

Aucune restriction à l'accès, sauf pour les deux carnets de poèmes obtenus en novembre 2008 pour lesquels on doit obtenir la permission du Louis Riel Institute.

Terms governing use, reproduction, and publication

L'autorisation du service des archives est requise pour toute publication. Pour les deux carnets de poèmes, ont doit obtenir l'autorisation du Louis Riel Institute.

Finding aids

Un microfilm produit par les Archives provinciales du Manitoba (APM) de la partie du fonds qui avait été déposée aux APM par l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba est disponible (#214 et # 215). Un inventaire détaillé de cette partie du fonds, produit en 1960 par les Archives provinciales du Manitoba, est disponible et comprend les documents connus sous la désignation MG 3 D 1 1à 643. Un inventaire détaillé des autres documents rassemblés au cours des années par la Société historique de Saint-Boniface est disponible. Des copies numérisées des lettres ainsi que des transcriptions sont disponibles dans la base de données InMagic.
Consultez l'instrument de recherche à l'adresse suivante: http://archivesshsb.mb.ca/search.aspx

Les documents de ce fonds se trouvent dans:
Boîtes: 1085 à 1094 (1090 à 1094 comprend les documents des Archives provinciales connus sous la désignation MG 3 D 1 1à 643), 1432 et 1610b. Carnet d'autographes (1094/644)
Microfilms: #214 à #215

Associated materials

Related material: Les fonds Corporation archiépiscopale catholique romaine de Saint-Boniface et Noël Ritchot comprennent aussi des documents originaux de Louis Riel.

Associated material: Les documents de Louis Riel ont été publiés : Riel, Louis. The Collected Writings of Louis Riel = Les écrits complets de Louis Riel. Edmonton: University of Alberta Press, 1985 : 5 v. : ill., cartes géographiques, portr.

Related materials

Accruals

Le fonds a été créé par la Société historique de Saint-Boniface qui a au cours des années acquis des documents originaux de Louis Riel ou de membres de sa famille et qui a constitué des dossiers portant sur la vie de Louis Riel et des événements associés à sa vie. Une partie importante du fonds, à savoir les documents (643 documents connus sous la désignation MG 3 D 1 1à 643) du fonds Louis Riel qui étaient en dépôt aux Archives provinciales du Manitoba a été remise à la Société historique de Saint-Boniface par l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba en 2001. Dès 1909, l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba s'était donné comme tâche «de prendre connaissance des nombreux documents que possédait la famille Riel. Ensuite ses membres se mirent à consulter les acteurs et les témoins des événements et à prendre leurs déclarations» et acquérir des documents originaux dont certains provenant de la famille Riel. Un Comité Historique fut créé et en 1927, Auguste-Henri de Trémaudan, à la demande du comité, se mettait à l'oeuvre d'écrire l'Histoire de la Nation Métisse dans l'Ouest canadien. Les Métis entreprenait ce projet en vue de contrecarrer «une avalanche de calomnies» et de briser «un silence attristé par le souvenir de leurs souffrances et de leurs sacrifices méconnus». En 1943, ces documents recueillis par l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba furent déposés aux Archives provinciales du Manitoba. Y étaient aussi compris des documents acquis par les Archives provinciales du Manitoba au cours des années dont certains documents obtenus de A.J.H. Dubuc en 1955 et des acquisitions de 1962, 1964, 1967 et 1968. Voir aussi acquisition 2007 09 06 et 2009 06 09.

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Subject access points

Place access points

Name access points

Genre access points

Control area

Description record identifier

Institution identifier

Rules or conventions

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

Language of description

  • French

Script of description

Sources

Accession area

Related subjects

Related people and organizations

Related places

Related genres