Fonds 0473 - Coopérative d'habitation de Saint-Boniface

Zone du titre et de la mention de responsabilité

Titre propre

Coopérative d'habitation de Saint-Boniface

Dénomination générale des documents

Titre parallèle

St. Boniface Cooperative Ltd

Compléments du titre

Mentions de responsabilité du titre

Notes du titre

Niveau de description

Fonds

Cote

CA ASHSB 0473

Zone de l'édition

Mention d'édition

Mentions de responsabilité relatives à l'édition

Zone des précisions relatives à la catégorie de documents

Mention d'échelle (cartographique)

Mention de projection (cartographique)

Mention des coordonnées (cartographiques)

Mention d'échelle (architecturale)

Juridiction responsable et dénomination (philatélique)

Zone des dates de production

Date(s)

  • 1951-1994, predominant 1951-1953 (Production)
    Producteur
    Coopérative d'habitation de Saint-Boniface

Zone de description matérielle

Description matérielle

4,1 cm : documents textuels

Zone de la collection

Titre propre de la collection

Titres parallèles de la collection

Compléments du titre de la collection

Mention de responsabilité relative à la collection

Numérotation à l'intérieur de la collection

Note sur la collection

Zone de la description archivistique

Nom du producteur

(1951 à [195-?])

Histoire administrative

Le 19 novembre 1951, l'abbé Léo Blais, curé de la paroisse Basilique de Saint-Boniface, ainsi que les syndics Jean Lavallée, Pierre Raimbault et Joseph Chaput, font une demande d'option sur un terrain vacant de la rue Des Meurons, côté est, entre les rues d'Eschambault et Hamel. Ladite demande, faite auprès de l'évaluateur de la Cité de Saint-Boniface, est en vue de la fondation prochaine d'une coopérative d'habitation qui favoriserait les citoyens avec enfants, et peu fortunés. La compagnie Keewatin Box avait voulu acheter ce même terrain pour y construire une usine de fabrication de boites. Cependant, il y avait une pénurie de lots résidentiels à Saint-Boniface, et le clergé voulait répondre aux besoins des vétérans de la Deuxième Guerre mondiale et d'autres paroissiens, qui étaient à la recherche de maisons à prix abordables pour des jeunes foyers.La Coopérative est fondée à la fin janvier 1952, alors qu'environ 75 couples qui font partie d'un cercle d'études, décident de suivre une série complète de cours sur la coopération. Le premier conseil d'administration se compose comme suit : Président : Oscar Boissonneault Vice-président : Maurice J.-B. Lévêque Secrétaire-trésorier : Lucien Painchaud Conseiller : Gérard Pelland La coopérative met également sur pied un comité de surveillance chargée de vérifier la caisse et le portefeuille et veiller à l'observance des règlements, à l'exécution des décisions de l'assemblée générale et du conseil d'administration, et de surveiller l'achat et la vente et toutes les opérations qui comportent des capitaux. La coopérative retient les services de l'avocat Maurice Arpin pour rédiger les documents de constitution en société ainsi qu'une formule de contrat entre la coopérative et ses membres; ces documents sont prêts au printemps de 1952. Elle retient également les services du cabinet d'architectes Northwood, Chivers & Casey pour la préparation d'un plan descriptif pour les maisons. Elle reçoit des devis pour des matériaux et pour la construction des maisons de la part de nombreux fournisseurs de produits et services. La coopérative est responsable du choix du plan de terrain et de l'allocation des 31 lots de la future place Cabana. À l'automne de 1952, elle invite plusieurs personnes à indiquer leur intérêt à acheter un lot avec l'intention de construire une maison le printemps suivant, et reçoit des dépôts de personnes intéressées. Certaines personnes retirent par la suite leurs dépôts, citant une variété de raisons pour lesquelles elles ne peuvent pas bâtir une maison tel que convenu. Certains, par exemple, avaient décidé d'acheter une maison déjà construite. Cette situation a permis à d'autres personnes intéressées à acheter des lots l'année suivante. En novembre 1952, la plupart des membres du comité exécutif de la Coopérative démissionnent, mais ce geste ne semble pas avoir eu d'incidence sur le projet. M. David Parent, alors échevin de la ville de Saint-Boniface, est parmi ceux qui prennent en main la coopérative. La construction des maisons est confiée à Paul Boel, contremaître d'origine belge, qui propose deux plans de maisons, dont un d'un étage et l'autre d'un étage et demi. Les fondations sont creusées en 1953 et la majorité des nouveaux propriétaires s'installent dans leurs maisons par la fin de l'année. Après l'achèvement du projet de la place Cabana, il est question pour la Coopérative de réserver d'autres lots résidentiels, cette fois-ci dans un quartier en voie de développement à l'est de Saint-Boniface , qui portera le nom de Windsor Park. Cependant, la proposition ne porte pas fruit et, n'ayant plus de raison d'être, la Coopérative cesse d'exister quelques années plus tard.

Historique de la conservation

Ces documents ont été remis à la Société historique de Saint-Boniface par Marcel Vandeweghe, qui les avait reçus de la nièce de l'échevin David D. Parent de la Ville de Saint-Boniface. Les documents étaient classés dans quelques chemises sous des titres tels que « estimés, de différentes compagnies ». Le traitement du fonds a été réalisé par Lynne Champagne à l'été de 2005. Les copies en double, surtout de devis, ont été retirées du fonds.

Portée et contenu

Ce fonds documente la mise sur pied, le fonctionnement et certaines activités de la Coopérative d'habitation de Saint-Boniface en vue du développement d'un quartier résidentiel à Saint Boniface au début des années 1950. Ce quartier sera baptisé « Place Cabana ». Il y a de la documentation relative aux cercles d'études de la coopérative, de la correspondance concernant l'achat du terrain et l'attribution des lots, la constitution en société de l'organisme, des plans de sol de maisons, des devis pour la construction de maisons, reçus de diverses compagnies et entrepreneurs, et un devis descriptif préparé par le cabinet d'architectes Northwood,Chivers & Casey.

Zone des notes

État de conservation

Bon état.

Source immédiate d'acquisition

Classement

Langue des documents

Écriture des documents

Localisation des originaux

Disponibilité d'autres formats

Restrictions d'accès

Ouvert. Ces documents sont disponibles sans restrictions.

Délais d'utilisation, de reproduction et de publication

L'autorisation du service des archives est requise pour toute reproduction.

Instruments de recherche

Les documents de ce fonds se trouvent dans la boîte 1437.

Un répertoire simple est disponible dans la base de données In-Magic.

Un instrument de recherche en ligne est disponible à l'adresse suivante: http://archivesshsb.mb.ca/search.aspx

Éléments associés

Related material: Fonds Ville de Saint-Boniface

Éléments associés

Accroissements

Voir acquisition 2004 09 08

Language of material note

Certains documents sont en anglais.

Identifiant(s) alternatif(s)

Zone du numéro normalisé

Numéro normalisé

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Noms

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle

Identifiant de la description du document

Identifiant du service d'archives

Règles ou conventions

Statut

Final

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision et de suppression

Révision: 20 juillet 2012

Langue de la description

  • français

Langage d'écriture de la description

Sources

Zone des entrées

Sujets associés

Personnes et organismes associés

Lieux associés

Genres associés